LE PENDULE A CÔNE FICTIF

Pendule à cône fictif ou variable

appelé aussi

"Pendule du 5ème Règne"

 

Fabrication artisanale française exclusive

 

*

Les créations d’Hélène Céles

Transcripteur

Christine Lejeune Coulombez

 

 

 

Acheter le pendule

©Modèle déposé – Tous droits réservés

 

Voir les commentaires

 

 

Pendule à cône fictif en buis  et sa pochette :  120 €

 

Pendule à cône fictif en buis et sa pochette + patch "nettoyage" du pendule : 130 €

 

 

 

 

INTÉRÊTS ET PARTICULARITÉS

 

Le pendule à cône fictif est un des outils de radiesthésie les plus complets.

Il permet en effet une lecture

- en usage classique ou neutre (travail de questions-réponses comme pour le pendule égyptien)

- en usage dit scientifique ; le pendule répond automatiquement aux différentes fréquences vibratoires émises sur le plan éthérique terrestre, ou énergétique (écho aux ondes de forme de l’eau, cavité, faille…) – reconnaissance vibratoire pré-calibrée sans utilisation du mental.

- de plus, il offre un usage aisé de lecture à la table de biométrie, ou lors de soin énergétique notamment,

- Il permet par ailleurs de détecter les caractéristiques des énergies positives ou nocives concernant l’environnement d’un être – environnement physique ou subtil et énergétique; type perturbation par entité, travaux intentionnels de destruction... .

- Il est aisé en soins de santé énergétique

 

 

L'usage d'un pendule, en tant qu'outil et moyen de lecture, est fait pour vous rendre LIBRE, et non dépendant de son usage;

Gardez toujours cela en tête...

 

 

 

 

 

*

 

Son origine :

 

 

Il émane des travaux de Léon Chaumery et André de Bélizal.
Essai de radiesthésie vibratoirede Léon Chaumery et André de Bélizal, micro vibratoire et forces invisibles de A. de Bélizal et P.A.Morel.

 

André de Bélizal, accompagné de Léon Chaumery, (deux scientifiques français du début du XXème siècle), orienta ses recherches vers les phénomènes vibratoires et micro vibratoires. S'enclencha alors toute une série d'études sur les ondes de forme, études qui devaient déboucher sur la décomposition du spectre de la lumière.

 

Les deux physiciens découvrirent que tout objet, selon sa spécificité et particularité, influe sur le corps énergétique de l'homme. Tout objet émet des ondes de forme.

 

S'appuyant sur un procédé de détection radiesthésique, ils  révélèrent la décomposition du spectre de l’énergie sur le pourtour d'une sphère de bois. Ces études radiesthésiques enclenchèrent notamment la conception du Pendule Universel PU-6, puis du pendule dit « à cône variable ou fictif », dans le but d'obtenir une lecture simple et précise des différents types d'énergies, analogue à la décomposition du spectre de la lumière.

 

 

Ce pendule est constitué d'une tige de bois cylindrique verticale terminée à chaque extrémité par un cône. Cet axe est calibré de douze fréquences correspondant aux vibrations du spectre de la lumière, couleurs visibles et invisibles. (En fait, treize fréquences sont inscrites mais les deux extrémités se superposent.)

 

La décomposition du spectre de l'énergie suit la décomposition du spectre de la lumière puisqu'il y a concordance entre les sons, les couleurs et l'énergie elle-même.

 

Un disque curseur se déplace le long de la tige marquant ainsi le calage de la vibration.

 

Trois perles de calage marquent le fil de suspension :

- La première située en bas, vers le pendule, correspond à la fréquence vibratoire de l'homme et sert en lecture biométrique.

- Le deuxième repère répond aux ondes de forme, aux lieux, aux objets...

- La troisième marque répond aux rayons de couleurs physiques visibles.

 

Ce détecteur aux propriétés universelles répond donc de façon précise et scientifique à telle ou telle fréquence vibratoire calibrée d'avance, et non (sauf en positionnement précis: 2ème perle, calage sur le vert : pendule en usage classique ou neutre) en convention mentale comme un pendule classique, type égyptien.

 

 

 

 

Description rapide et distinction du pendule du cinquième règne

 

Comparatif:

 

- Le pendule initial conçu par Chaumery et de Bélizal a fait l'objet d'un dépôt de brevet en 1936. Son utilisation est simple, notamment par rapport au pendule universel PU-6, (mais peu pratique puisqu'une tige de cuivre vient bloquer le disque curseur à chaque niveau de graduation, ce qui entraîne souvent la possibilité de perte de ce petit élément métallique).

 

Par ailleurs, les couleurs définies inscrites et déterminées correspondent aux couleurs du plan physique terrestre.

 

 

 

- Le pendule du 5ème règne ou pendule à cône fictif (dont les aspects subtils sont appropriés à la vision spirituelle d'un être du cinquième règne) a fait l'objet d'un dépôt de modèle par B. Coulombez marquant ainsi l'aspect subtil (esprit) de la matière, les couleurs peintes (et non plus inscrites) étant les couleurs des rayons, émanations de la vie, source porteuse de toute manifestation descendant dans les plans de matières, notamment le plan physique terrestre.

 

Par ailleurs, le disque curseur coulisse au moyen d'un joint torique, et ne nécessite par conséquent plus de tige métallique de blocage.

 

De plus, la prise en main est plus aisée, les trois noeuds définissant les trois fréquences de lecture étant remplacés par trois petites perles de marquage.

 

 

 

Sept fréquences vibratoires ; sept couleurs

 

Des couleurs physiques aux couleurs subtiles ou ésotériques

 

 

Comment un être du cinquième règne peut-il les comprendre ?

La vie qui émane de l'absolue conscience se manifeste en trois aspects : l'esprit, la conscience et la forme.

 

Nous pourrions également appeler ces aspects : trois rayons d'énergies majeures symbolisées par la trinité Père -- Fils -- Mère : volonté divine, amour sagesse, intelligence divine. Ces trois rayons se définissent en liaison avec leur plan d'émanation par trois couleurs majeures ; il s’agit des couleurs ésotériques ou subtiles liées à la manifestation :

-- Premier rayon : le rouge, la volonté divine, la puissance.

-- Deuxième rayon : le bleu, l'amour sagesse dont émane toute guérison.

-- Troisième rayon : le vert, l'intelligence du cœur.

 

Au fur et à mesure où cette vie en manifestation parcourt les plans de la matière, elle va se colorer d'autres couleurs d'attribut qui émanent de ce troisième rayon (aspect Mère). Ainsi, nous aurons quatre rayons secondaires mais tout aussi importants pour la manifestation que les premiers :

-- Quatrième rayon : le jaune, l'harmonie par le conflit (dont, par exemple, émane l'art).

-- Cinquième rayon : l’orange, la science (dont émane, par exemple, l'art dans son aspect géométrie).

-- Sixième rayon : le rose ou bleu ciel, l'idéalisme.

-- Septième rayon : le violet, l'ordre cérémoniel, la protection.

 

Chaque rayon d'énergie porte les énergies permettant l'expression, la manifestation, la structure de corps.

 

 

 

 

Douze fréquences vibratoires alignées sur un axe

 

Le pendule PU-6 d'origine décompose douze fréquences, sur le pendule à cône fictif elles sont positionnées de manière verticale, et afin de "fermer le cercle" , le vert négatif est repris deux fois, un positionnement à chaque extrémité.

 

Nous avons donc:

 

- - 7 fréquences se superposent aux couleurs physiques; en d'autres termes, aux notes de musique, mais il y a concordance et conformité. 7 couleurs dites visibles se raccordent aux planètes sacrées et agissent par conséquent sur l'aspect solaire; ces dernières sont en concordance avec les centres énergétiques du corps humain.

- - 5 couleurs dites invisibles sont liées aux cinq planètes non sacrées qui correspondent aux glandes; celles-ci étant en fait la contre-partie des centres énergétiques dans la matière dense. Il s'agit donc de l'aspect lunaire. Les cinq planètes non sacrées ont surtour=t une fonction liée à l'édification de la forme.

 

 

 

Les mouvements de réponse :

 

 

 

Ce pendule, comme tout pendule, a trois mouvements.

 

Voici le mode de lecture le plus en concordance avec cet outil énergétique :

 

-- Il tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, il marque la face magnétique, positive : il répond ainsi en conformité aux souffles d'énergies : Oui.

-- Il s'inverse, phase électrique, négative : non.

-- Il se balance : à préciser, mauvaise formulation de la question...

 

En usage technique scientifique, sa lecture est automatique.

 

Le pendule répond à une fréquence vibratoire émise et non à une convention mentale.

 

 

 

Utilisation pratique du pendule

 

 

Celle-ci relève de positionnements spécifiques du curseur, et du niveau de prise en main relatif à la fréquence vibratoire utilisée.

 

Très facile d’usage, il n’en demeure pas moins complexe par ses spécificités et particularités; Celles-ci pourront être saisies et étudiées dans le livre « Le pendule du 5ème Règne » d’Anna Maël.

 

Celui-ci temporairement indisponible sera prochainement à la vente.

 

Un tableau de synthèse sur l'usage du pendule à cône variable ; document de travail présenté dans le livre est également proposé dans la notice du pendule lors de son achat.

 

 

 

Pour tout renseignement pratique, conférence ou stage atelier : contact M.Coulombez

www.geobiologie-et-bien-etre.com

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Célesios - l'Univers d'Hélène Céles